Nouvelles de Ritana 22/09/2015

RITANA prise en otage en Croatie

 

Ce soir, nous sommes encore à Dalj chez la famille Sušac. Nous pensions partir ce matin, mais mauvaise nouvelle, nous ne passerons pas en Serbie depuis la Croatie. D'une part la seule douane équipée de contrôle vétérinaire est sur une autoroute, je vous laisse imaginer cela avec une roulotte, d'autre part toute la frontière Serbo-Croate est fermée à tout trafic depuis hier. D'un côté comme de l'autre, les frontières sont fermées pour freiner ou canaliser les réfugiés. Donc même avec l'arrangement possible que nous offrait les relations de notre ex policier, la Serbie nous restera fermée pour le moment. Un visite cet après-midi en voiture au consulat Serbe de Vukovar n'y changera rien.

Du coup, bloqués ici la seule solution que nous pouvions entrevoir, était de retourner en arrière jusqu'en Hongrie, de la traverser d'ouest en est, et entrer directement en Roumanie en oubliant d'un coup la Serbie mais aussi de suivre le Danube comme nous le voulions. De plus c'est pas sûr que cela fonctionne, car là aussi il y a un problème, la Hongrie est en train de fermer également toutes ses frontières avec la Roumanie. Tout ceci ne serait jamais arrivé sans ce soucis migratoire de réfugiés. Ce retour est trop long, des kilomètres de perdus, un retard sur le programme qui nous bloquerait en hiver à peine arrivé au centre de la Bulgarie.

Mais notre bonne étoile est toujours là. David le fils, ce grand gagnant de prix en concours d'attelage, fait pour nous tout un tas de téléphones pour trouver une solution. Elle vient de tomber toute fraîche et nous permet de ne pas perdre notre avance et d'économiser des kilomètres. Nous allons passer de la Croatie en Bosnie, là c'est avéré que nos chevaux pourront passer si les papiers et les vaccins sont à jour. Ensuite on piquera à gauche et après 92 km en Bosnie on pourra passer en Serbie par une douane ouverte et où se trouve un contrôle vétérinaire. Enfin les renseignements sont justes, précis, et avantageux pour nous.

Voici l'itinéraire prévu que l'on entamera demain matin

De cette manière nous contournons toutes les difficultés et arriverons à nos fins, suivre le Danube, rester au plat, et traverser la Serbie quand même.

Bien entendu, nous savions que ce voyage jusqu'en Mongolie allait nous réserver quelques surprises, des bonnes et des moins drôles, surtout avec les douanes etc. Mais nous n'avons jamais imaginé que cela arriverait si tôt, avant même d'avoir quitté l'union européenne.

A bientôt sur d'autres lignes, on vous embrasse tous, merci aussi à David, Philippe, leurs parents, toute la famille Susac de Dajl.

Ritana Team