Nouvelles de Ritana 03/10/2015

La Serbie, OUI ou NON ?

 

Coucou tout le monde, alors voici les dernières infos. La Serbie ne serait pas possible. La seule possibilité avancée ce matin par le service vétérinaire de la douane est de traverser en maximum 5 jours avec des chevaux et ils doivent être chargés dans un van ou une bétaillère, comme un transport animalier habituel. Nous n'aurons sois-disant jamais l'autorisation de passer à pieds avec nos Comtois par ce pays.

Encore une surprise alors que tout semblait finalement réglé est possible et que toutes les infos récoltées depuis un mois nous menaient vers Bajakovo pour nous faciliter les choses.

De plus le transit de la traversée de la Serbie serait coûteux en transport pour les chevaux et la roulotte, mais également en frais de douane avec les taxes diverses, le montant exact n'est pas connu mais cela peut aller jusqu'à 500 euros juste pour la douane.

Chose étrange, nos appels au consulat Serbe en Suisse, nous confirmaient que normalement nous devrions pouvoir passer, même ailleurs qu'à Bajakovo, si les vaccins sont à jour et un certificat de bonne santé accompagnant les papiers des chevaux. Donc les avis diffèrent et se contredisent sans cesse.

Donc nous sommes coincés ici sans pouvoir faire cette traversée de la Serbie.

Un autre espoir cet après-midi, nous essayons de voir si ce transit pourrait se faire par bateau sur le Danube. Il pourrait être moins coûteux, mais dans les deux cas il nous faut un certificat vétérinaire de moins de 10 jours et émanant de France puisque les chevaux sont français, ce qui est une autre absurdité puisque les chevaux sont ici en Croatie, mais bon... Cette alternative se trouve n'avoir jamais été réalisée et nous mettrait dans les même lois et dispositions qu'un transport routier, donc impossible.

Nous sommes donc dans l'obligation de baisser les bras et de nous y résoudre, il va peut-être falloir revenir en arrière au nord et repasser en Hongrie, pour ensuite la traverser d'ouest en est, et entrer directement en Roumanie où les démarches sont bien plus simplifiées. Nous avons perdu 3 semaines et en perdrions encore 5 ou 6 pour ce détour.

Certes, nous avons eu plaisir à traverser ce beau pays qu'est la Croatie et d'y rencontrer des gens merveilleux, mais l'arrivée au Bosphore pour décembre afin de ne pas se faire prendre par l'hiver en Bulgarie nous semble incertain. Peut-être qu'en longeant la côte Bulgare de la mer noire sans traverser le pays peut nous éviter la neige et des conditions nous obligeant à faire une longue pause, mais cela dépendant de la météo hivernale de cette année et nous n'en savons rien.

Voilà où nous en sommes. Nous avions écrit à l'Ambassade Serbe en Suisse, après avoir eu un mois plus tôt un téléphone avec eux. Aucune réponse de leur part et donc aucun moyen d'arranger nos affaires. Cet après-midi, nous contactons le consulat Serbe en Suisse qui nous propose de recontacter ces derniers lundi matin en parlant au Consul général. Nous de notre côté nous allons contacter l'Ambassade Suisse à Belgrade lundi matin, c'est là notre dernière chance d'éviter ce détour, ce retour en Hongrie, et de pouvoir  quand même visiter la Serbie et suivre le Danube. Mais sans assurance de succès.

Le feuilleton continue, je pense que si nous étions accompagnés d'une équipe de journalistes avec caméra sur l'épaule nous serions depuis longtemps en Serbie.

Ils se contredisent les uns les autres, comme le service vétérinaire de Bajakovo.

D'autres nouvelles suivront, merci d'envoyer vos bonnes ondes afin de favoriser une synchronicité favorable à notre affaire de douane Serbe.

Ritana Team